Cartes de hockey | Cartes sportives pour collectionneurs | Articles de collection

Les dernières nouveautés

Pour les membres du forum, un rabais de 5$ est offert sur votre première carte gradée avec ACA Grading. Voir les détails...

Nouvelle compagnie canadienne de gradation de cartes de collection et authentification d'autographes :
ACA Certification

Inscription à la newsletter
Soyez informé des nouveautés et événements en vous inscrivant à notre newsletter.
 

Politique de confidentialité

 

NOUVELLES DU HOCKEY


Rumeurs LNH en images

PUBLICITÉ

David Perron, l’incroyable ascension d'un indésirable !

> Accueil > Collection 101 > David Perron, l’incroyable ascension d'un indésirable !

David Perron, l’incroyable ascension d'un indésirable !

David PerronIl y a de ces histoires qui nous touchent. Qu'il s'agisse d'exploits hors du commun, de gens qui ont réussi là où des phénomènes ont échoués, de gens qui se sont cramponnés à un rêve inespéré, bref des gens dit ordinaires qui se sont propulsés au firmament des grands athlètes de ce monde grâce à leur détermination, leur courage, leurs « tripes ».

La raison pour laquelle je me suis arrêté sur l'histoire de David Perron est très simple; son histoire en est une extrêmement rassembleuse pour le peuple Québécois et surtout son histoire ne s'est pas déroulée dans une ville du fond de l'Utah, mais simplement d'une ville aussi voisine que Sherbrooke.

Qui n'a pas versé une larme en voyant le joueur de football Rudy Ruettiger, dans le film biographique RUDY, revenir sur le terrain afin d'en prendre plein la gueule pour espérer faire une apparition dans un match de saison régulière ? Vibrer en voyant Rocky Balboa tenir 12 rondes contre Apollo Creed ? Être assommé de voir le lanceur Jim Morris, personnifié par Dennis Quaid dans le film biographique LA RECRUE, lancer des plombs de 150 km/h entre 2 changements de couches au camp des « suspects » des Devils Rays de Tampa Bay ?  Les histoires mentionnées en exemple ont été soit fictives ou réalisés bien loin de nous. Dans le cas qui nous intéresse, celui de David Perron, son histoire est réelle et a débuté dans notre patelin, notre bled à nous. L'histoire controversée de ce joueur pas ordinaire débute alors qu'il naît le  28 mai 1988 dans la ville de Sherbrooke,  ville où ce dernier a joué son hockey mineur jusque dans les rangs Midget.

Mauvaise décision ou « guerre de clocher » ; le résultat est le même, injustice dans le cas de David Perron  

Robert Perron, Président du hockey mineur, Shermont
Robert Perron, Président du hockey mineur, Shermont

Perron semblait avoir un talent fou, et ce, dès son tout jeune âge. Pour une raison encore inexpliquée, ce dernier s'est retrouvé dans le niveau Midget le plus bas, soit dans le niveau B. Robert Perron, président du hockey mineur Shermont (aucun lien de parenté avec David) a tenu à s'expliquer sur ce malentendu, auprès du représentant de la presse La Tribune, Simon Olivier Lorange. Dans un plaidoyer où ce dernier ne semble pas reconnaître la part de responsabilité de l'association, il invoque que Perron avait été, à l'époque retranché du Bantam AA pour se retrouver dans le Bantam BB. Pendant ce temps le frère aîné de David, Pascal s'alignait avec une équipe de calibre Midget AA. Plus tard dans la saison il a décidé de quitter sa formation en voyant le cadet faire de même. Le résultat fut de constater que les deux frères se retrouvaient sans équipe pour continuer leur progression...  

C'est alors qu'ils demandent à l'association de les intégrer dans une ligue récréative. Selon le président, « On était devant un dilemme, puisque d'un côté on ne voulait pas les empêcher de jouer, mais de l'autre on savait qu'ils étaient bien trop forts pour jouer au niveau local, poursuit le président de Shermont. On leur a donc demandé du temps pour voir ce qu'on ferait, et pour les laisser repenser à leur décision ».

Donc au bout d'un mois de réflexion, l'association a décidé de réintégrer le duo au rang de Midget B avec une formation en difficultés. Par contre, la réaction des gens qui gravitent autour du hockey mineur de Sherbrooke ne fut pas des plus dignes, tolérant le fait que les frères ont exercé une domination honteuse en jouant du hockey basé sur une longue possession de la rondelle par les 2 prodiges.

Voulant se défendre Robert Perron en rajoute : « Dès l'année suivante, David aurait pu se représenter chez les midget BB, mais il n'a pas voulu le faire et s'est encore présenté au local. C'est là qu'on a commencé à sentir le mécontentement des gens. Il ne faut pas oublier que c'est une ligue où les jeunes jouent pour s'amuser, alors un joueur trop fort, ce n'est pas très attrayant, surtout qu'il semblait avoir de la misère avec le concept d'équipe. C'est pour ça que personne ne le voulait dans son club et que son père a dû le coacher. On a erré sur ce coup-là, mais de toute façon on n'avait personne d'autre. Et évidemment, David a brûlé la ligue toute l'année», déplore ce dernier.

Il a conclu l'article de manière très autoritaire « Je ne sais pas, et on ne le saura probablement jamais, si le problème venait de sa famille ou si c'était tout simplement sa façon de jouer qui l'a poussé à faire ces choix-là, mais chose sûre, je déplore son attitude envers le hockey mineur », conclut le président de Shermont.

Le junior a été son salut

Les PanthèresEn 2005, le président des Panthères, Andrew Hattern, réalise tout un coup de filet en embauchant les frères Perron. C'est loin des controverses de Sherbrooke que Perron le cadet se réalisera enfin en tant que phénomène. En 51 parties il cumula un total fort respectable de 69 points et ce fut suffisant pour recevoir le titre de joueur de l'année et mériter un essai avec les Maneiacs de Lewiston, alors que ces derniers le repêchait aussi loin qu'au 6e tour à la 101ième sélection.

Il a alors connu une saison hors de l'ordinaire, terminant 2e chez les recrues avec une récolte de 83 points. Soudainement, la Centrale de recrutement de la Ligue Nationale le classe 10e meilleur espoir pour le repêchage de 2007, à Columbus, alors qu'un an auparavant, il fut boudé à 18 ans par la centrale. Malgré tout, la controverse lui colle encore à la peau alors que le directeur gérant Bob Gainey du Canadien de Montréal lui préfère le défenseur Ryan McDonagh et l'attaquant Max Pacioretty, 2 joueurs issus des rangs collégiaux Américains. Encore une fois il faudra attendre au 26e rang du premier tour pour voir Saint-Louis en faire son tout premier choix.

Le rêve se concrétise

David Perron signe avec les BluesLe mardi 4 septembre 2007, le joueur Québécois a signé un contrat de 3 ans selon les termes de la Ligue Nationale et a entrepris le camp d'entraînement officiel des Blues avec l'intention ferme d'y rester malgré ses nombreux détracteurs qui le voyait retourner dans les rangs mineurs avec son équipe junior. Encore une fois, Perron devait endosser le rôle de négligé, cette fois-ci par contre la marche était particulièrement haute. Tenter sa chance dans le circuit majeur, le plus haut calibre, n'a rien à voir avec le junior majeur encore moins avec le Midget AAA. Comme en témoigne sa fiche de route, le jeune homme de Sherbrooke est tenace et hargneux, beaucoup d'obstacles et de déceptions lui ont forgé un caractère hors du commun.

Or, au moment d'écrire l'article, Perron a présentement 8 points en 11 rencontres avec les Blues de Saint-Louis. L'organisation des Blues avait 10 parties pour le renvoyer à son club junior, mais ont finalement décidé de le confirmer à son poste pour la saison. Il a aussi eu l'honneur d'être le 5e plus jeune joueur de l'histoire à disputer un match dans l'alignement des Blues, alors qu'il était âgé de seulement 19 ans et 137 jours. Perron est encore dans la Ligue Nationale, et selon son entraîneur en chef Andy Murray qui le fait jouer entre 15 et 20 minutes par match, il n'en tient qu'à Perron de demeurer avec le grand club. D'ailleurs Perron, 5e marqueur de son équipe, commencerait à être considéré comme un aspirant potentiel au trophée Calder remis à la recrue de l'année à condition qu'il puisse maintenir le rythme. 

David Perron un nom à retenir pour longtemps 

Perron, un exemple de courage, persévérance et détermination Le nom de Perron s'est ajouté à  une liste déjà trop longue de nom prestigieux qui brillent loin de leur terre natale, et ce, sans même avoir complété son année. En effet il vient rejoindre les Mike Bossy, Denis Savard, Simon Gagné, Daniel Brière, Martin Saint-Louis pour ne nommer que ceux-ci, comme joueur francophone s'étant illustré ailleurs que chez le Canadien, même si le Tricolore avait l'occasion de les repêcher ou même de les signer. Bob Gainey a réalisé une bourde monumentale alors qu'il misait sur un ailier gauche Américain au 22e tour de la première ronde. Perron aurait signifié plus qu'un joueur élite, il représentait le courage, la persévérance, la détermination et l'avenir. Les Québécois auraient eu tôt fait de se reconnaître en lui, bref, il serait presque devenu un héros National.

Ainsi, Perron aura été boudé par une obscure équipe Bantam AA, par une supposée équipe d'élite du Midget AAA, par le circuit Courteau presque au grand complet, boudé par le système de repêchage de la LNH, par la seule équipe de hockey professionnelle au Québec, la prestigieuse équipe du Canadien de Montréal, pour se retrouver à 19 ans, 5e meilleur compteur de son équipe après le quart de la saison.

S'il faut retenir une leçon de cette bourde du Canadien et du hockey mineur Québécois, elle ne vient pas des nombreux personnages instigateurs de ce fiasco, mais elle vient de Perron lui-même. Il a fait la démonstration qu'il faut plus que du talent pour parvenir à son but, mais une incroyable dose de détermination, ne jamais se laisser abattre par le jugement des autres, et surtout, toujours croire en ses capacités.

Il n'est pas le premier à emprunter un chemin aussi sinueux, parlez-en à Martin Saint-Louis, mais surtout, il ne sera pas le dernier. Répéterons-nous encore une fois la même erreur la prochaine fois?

Martin Brouillard
TradingMart.net

 

Retour vers le haut

 

 

Partenaires VIP : Rencontre | Rumeurs de la LNH

Accueil
| Cartes de hockey | À propos de nous | Plan du site | Liens-Partenaires | Webmaster | Contactez-nous

Dernière mise à jour : 2012-04-09 | Site créé par Webimagine.ca | ©2007-2012 TradingMart.net - Cartes de hockey
Sonde de mesure Le répertoire des sites les plus HOT au Québec